Le village et son histoire

Le site

Le village doit son nom, d'origine gauloise, (Viro : tournant et Duno : colline), a son implantation sur un promontoire rocheux inscrit dans une boucle formée par deux ruisseaux : le Tenten (on prononce ici "tintin") et la Goutine. 

 

Photo MH

Adossé au sud de la Montagne-Noire, entre 195 m et 616 m d'altitude, il offre aux regards toute la plaine jusqu'à la barrière des Pyrénées.
Verdun, commune du Lauragais, est situé à proximité de villes comme Castelnaudary (15 minutes), Carcassonne (35 minutes), Toulouse (50 minutes par autoroute). La mer est à 1 heure, le ski à 1 heure. 

L'histoire : Verdun, haut lieu cathare

L’empreinte cathare y est très forte.

Photo MH

En 1305, toute la population est déportée à Carcassonne pour interrogatoire. De 1308 à 1321, parmi les 25 croyants brûlés à Toulouse, 5 sont originaires de Verdun. Le village abritait une maison cathare où les jeunes garçons apprenaient à tisser chez un Parfait.

Tout au long des siècles, Verdun occupa une place importante entre Lauragais et Montagne-Noire. En 1370, Verdun était une judicature qui regroupait 3380 feux. En 1856, la commune était animée par 751 habitants.



Photo MH

Pendant tout le XIe siècle, aucun document ne mentionne une quelconque occupation des territoires de Verdun, cependant la toponymie de certains lieux permet de dire qu’une présence est possible. En effet autour de l’an Mil, une vague de construction et d’occupation de certaines positions géographiques apparaît. Les gens se regroupent dans de petits villages fortifiés, autour d’une chapelle, sur une colline. Un lieu pourrait, à Verdun, correspondre à ce phénomène; c’est la colline de St Alary (ou St Hilaire) située entre "les Trois Moulins" et "Cayrejac". 

 

C’est en 1152, que le nom de Verdun apparait pour la première fois dans un acte d’hommage des seigneurs de Saissac au Vicomte Raymond de Trencavel. En effet, le 7 Août 1152, les fils d’Hugues de Saissac annoncent à leur suzerain qu’ils vont construire au lieu de Verdun une place forte (Castrum). Le village est alors ceint d’une route qui remplaça les fossés. Les murs extérieurs du village sont construits sur les anciens remparts. Les deux entrées principales du village sont toujours visibles. Une des portes que l’on appelait au XVIIe siècle la "porte d’aval" a pour nom dans la mémoire collective : le "pont de Villevert". La porte du Cers, elle, se nomme "pont Mariéta".

 

Photo MH

En 1240, lors de la reconquête de Trencavel, les petits seigneurs se soulèvent et prennent les armes contre le roi. Louis IX, dans un souci d’apaisement décide de faire des restitutions partielles qui finirent par s’étendre à un grand nombre d’anciens proscrits. Ainsi selon toute vraisemblance, Jourdain de Saissac récupéra la 4e partie de la seigneurie de Verdun. Le 16 juillet 1253, il vend cette 4e partie de la terre de Verdun à Guillaume de Pia (B 2150 et B 2135 Archives départementales de l’Aude, inventaire des biens de la Seigneurie de Ferrals).

Photo MH

De 1327 à 1329 Guillaume de Pia est nommé chevalier, seigneur de Verdun. Il est le gérant de la sénéchaussée de Carcassonne. La fin du XIVe siècle est mouvementée : les excursions du Prince Noir en Lauragais font des ravages, les épidémies et les famines s’installent quelques temps. Un recensement du 4 janvier 1394, dans le diocèse de St Papoul, ne fait état que de 12 feux imposables dans la communauté de Verdun.

 

A l’époque féodale, Verdun appartenait au baron de Ferrals comme dépendance de sa baronnie. Antoine de Lautrec seigneur de Ferrals en 1464, avait l’entière justice et beaucoup de droits sur les habitants de Verdun.

A la révolution de 1789 le seigneur disparut et les terres près du village furent données à chaque famille, par parcelles de 33 ares à 40 ares.



Au cours des XVIe et XVIIe siècles, des présidiaux furent créés. La sénéchaussée de Carcassonne fut promue au rang de présidial en 1552 et celle de Castelnaudary en 1553.


En 1789, le département de l’Aude se divise en districts. Verdun dépend cette fois de celui de Castelnaudary. Chaque district est lui-même partagé en canton. La subdivision actuelle situe Verdun dans l’arrondissement de Carcassonne et en même temps dans le canton Nord de Castelnaudary.

Mairie de

Verdun en Lauragais

1, route de Castelnaudary

11400 Verdun en Lauragais

Tél. 04 68 94 21 72

 

 

 Horaires du secrétariat

lundi, mardi, jeudi, vendredi
de 10h à 12h.

 

 

 

En raison d'une formation, le secrétariat de Mairie sera fermé du lundi 13 novembre au vendredi 17 novembre 2017 inclus.